Ur Begi

Association multi activités d'Hérauritz

Ur Begi à St Palais

SORTIE EN AMIKUZE
Le 2 avril 2024, 37 personnes ont participé à la sortie en Amikuze organisée par la Section Culture d’Ur Begi.

Nous avons d’abord visité l’Espace Bideak qui se trouve dans l’ancien couvent des Franciscains de Saint-Palais, au carrefour des chemins de Compostelle venant de Tours, du Puy en Velay et de Vezelay.

Notre guide Alain nous a raconté que le couvent a été créé au milieu du 19ème siècle par des moines chassés de Navarre. Malgré quelques péripéties il s’est maintenu jusqu’en 2005, puis il a été transformé en centre culturel en 2016.
Après avoir observé les sept mystérieuses statues créées par Christian Lapie au centre du cloître, nous avons circulé le long d’une fresque géante qui retrace l’histoire de la Basse-Navarre, de la préhistoire à nos jours.
Ensuite, Alexandra nous a guidés à travers les rues de Saint-Palais.
Elle nous a expliqué que la ville est une bastide créée par le roi de Navarre au début du 13ème siècle.
Au 14ème siècle, le roi Charles II de Navarre lui a attribué le privilège de battre monnaie, puis elle est devenue un important centre de foires et de marchés.
En 1521, le roi Henri II de Navarre (futur grand-père d’Henri IV de France) est battu à Noain par les Castillans. Le royaume de Navarre est alors réduit à la Basse-Navarre. Henri II choisit Saint-Palais comme capitale. Il y installe des États Généraux (sorte de Parlement) et un tribunal.

Nous nous sommes arrêtés devant l’ancienne église Saint-Paul qui a été successivement transformée en siège des États Généraux, temple protestant et tribunal. Elle abrite maintenant le Pôle Territorial Amikuze.
Juste en face se trouve la Maison des Figures dont la façade est ornée de cinq sculptures de visages. Au 17ème siècle, elle a appartenu à Arnaud d’Oyhenart, premier écrivain en basque non religieux, et à son épouse Jeanne D’Erdoy.

Nous sommes passés près de l’Hôtel de la Monnaie datant du 14ème siècle, puis nous nous sommes promenés sur les berges de la Bidouze où se trouvaient autrefois de nombreux moulins.
Nous sommes entrés dans le trinquet Saint-Jayme dont la charpente métallique a été conçue par un élève de Gustave Eiffel, puis nous avons visité l’église Sainte-Marie-Madeleine.


L’après-midi nous nous sommes rendus au château de Camou-Suhast où nous avons été accueillis par deux membres de l’association Gamueko Jauregia.
Ce petit château a été construit au 16ème siècle sur une motte féodale du 11ème siècle.
Le 1er étage abrite une trentaine de maquettes en bois qui reproduisent des inventions de Léonard de Vinci et Francisco di Gorgio. Toutes ces machines
fonctionnent et nous ont été expliquées en détail par son réalisateur M. Louis Choury.
Au rez-de-chaussée, M. Chohobigarat nous a montré des maquettes de machines agricoles d’autrefois et une collection d’instruments anciens (alambic, rouet…).
Bref, une très belle journée, animée par des guides passionnés et passionnants !
Un grand merci aux organisateurs !

Quelques photos de cette sortie

Même pas peur!

Rando Zumaia-Deba 28/04
Vagues vaches et vagues de vaches !

Pour lire le récit complet, cliquer sur la chaussure.

Pastoralisme et Montagne

C’était le thème de la conférence proposée par l’association Ur Begi le vendredi 22 mars

et présentée par Jacques Barreix – Pdt du syndicat de Soule

Jacques Barreix, conseiller municipal d’Ordiarp, est le Président de la COMMISSION SYNDICALE DES PAYS DE SOULE.
Créée en 1838, la CSPS gère les bien indivis de 48 communes de Soule (moitié pâturage, moitié forêt) et s’occupe du pastoralisme, de la sylviculture la chasse, le tourisme, l’entretien des routes et des réseaux d’eau.
La priorité est le pastoralisme et le maintien de la transhumance, car ils sont indispensables à l’entretien de la montagne.
48 communes, 14 000 ha, 45 cayolars, 232 éleveurs, 25 000 ovins, 2 000 vaches.
Chaque éleveur paie 1 375€ par an comme droit de pâturage.
En Soule, les cayolars appartiennent aux éleveurs (et non à la CS comme ailleurs).
Lorsqu’il y a plusieurs propriétaires associés, chacun détient une part appelée « txotx » environ 60 brebis laitières.
En 2023, le problème de la sécheresse a été dramatique, la CS a dû amener 700m3 d’eau par camions sur les estives.
La CS gère la location des 35 chalets d’Iraty (55 000 nuitées en 2023), le restaurant et l’épicerie et le camping en régie.
Pour la chasse, elle a loué 21 cols et 26 cabanes, mais cette activité est en déclin.
La CS gère la montagne en bonne relation avec les vallées d’Aezkoa et de Salazar.

En 2005, création de EHMEB : Euskal Herriko Mendi Elkargoen Batasuna, réunion de quatre Commissions Syndicales : Pays de Soule, Cize, Ostabaret, Vallée de Baigorry.
80 communes, 42 000ha, 255 cayolars, 848 éleveurs
Cette structure porte le projet de PARC NATUREL REGIONAL MONTAGNE BASQUE qui concernerait 111 communes. Pour le préparer un Syndicat Mixte de préfiguration va fonctionner pendant 4 ou 5 ans.
Il regroupera des représentants de la région, le département, la CAPB, les quatre CS et la CS du Bois de Mixe.
La commune de Larrau est contre ce projet.

                           AE

Conférence du 15 mars 2024

2ème conférence de mars:

L’industrie de la chaussure à Hasparren 

Deux membres de l’association Ondarea, Marie Françoise Durruty et Txomin Héguy nous ont présenté un travail de  mémoire réalisé par l’association.


« Celui qui passe par les rues d’Hasparren imagine difficilement que ce gros bourg du Labourd connut une activité industrielle qui disparaitra sous les assauts de la concurrence. 

Page 2 of 52

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén